Spectacle des buts

Craig BELLAMY fait du golf

En février 2007, les joueurs de Liverpool partent au Portugal pour un stage de préparation avant un match de Ligue des champions face à Barcelone. Lors d’une soirée alcoolisée (où ils sont autorisés à se rendre), John Arne Riise refuse de chanter alors que toute l’équipe participe à un karaoké. Furieux, Craig Bellamy s’empare d’un club de golf et frappe l’ancien Monégasque aux jambes.
Résultat : Bellamy écope d’une amende de 80 000 livres, mais il est autorisé à jouer le match aller contre le Barça.

Spectacle des buts

Le jour du match, après avoir égalisé à 1-1, Craig Bellamy imite le mouvement du golfeur en action… pour chambrer son partenaire et faire un pied de nez aux médias qui s’étaient attardés sur l’altercation. Visible sur de nombreux sites Internet, l’image est désormais célèbre. Ironie de l’histoire, c’est John Arne Riise qui avait offert la victoire à Liverpool ce soir-là, en marquant le second but… sur une passe de Craig Bellamy !


Marama VAHIRUA monte dans une pirogue

Marama Vahirua a passé toute son enfance à Tahiti, en Polynésie française. Né à Papeete, la plus grande ville de l’île, c’est dans le club de l’AS Pirae que l’attaquant a fait ses gammes. Joueur de Division d’Honneur, il est remarqué par les dirigeants du FC Nantes qui l’engagent en 1998.

L’attaquant des Canaris inscrit son premier but en championnat lors de la saison 1999-2000. Il devient alors “le pagayeur” : après chaque but inscrit, le Tahitien pose un genou à terre et donne deux coups de pagaie, comme un clin d’œil à sa terre d’origine. C’est en 2004-2005, sous les couleurs de l’OGC Nice, que Marama Vahirua a été le plus prolifique, inscrivant 10 buts en championnat.
Cette saison, “Tahitigoal” n’a eu qu’une fois l’occasion de pagayer, après avoir marqué contre le Havre.


Djibril CISSE joue au chifoumi

L’an passé, après un but marqué par Djibril Cissé au stade Vélodrome, le quatuor offensif marseillais composé par Mamadou Niang, Franck Ribéry, Samir Nasri et Djibril Cissé (les 4 joueurs présents sur la photo) s’était réuni au poteau de corner pour faire un chifoumi (pierre-ciseaux-feuille) express !

Spectacle des buts

Malheur au vaincu : celui qui perdait à ce petit jeu se faisait attraper et frapper (gentiment…) par les trois autres. Pour l’anecdote, sachez que c’est Samir Nasri qui avait perdu ce soir-là.