Spectacle des buts

Jürgen KLINSMANN assure la plonge

Durant sa carrière, l’avant-centre allemand traînait une réputation de simulateur. Au moindre contact (réel ou supposé) avec un défenseur adverse, Jürgen Klinsmann perdait soudainement toutes ses forces et s’écroulait à terre. Le but, bien entendu, était d’obtenir le plus de coups francs et de penaltys possibles.

Dans les années 90, Jürgen Klinsmann était surnommé “le roi du plongeon” du temps où il jouait à Tottenham. En référence à ce sobriquet, l’actuel entraîneur du Bayern Munich avait pris pour habitude de plonger sur le ventre après chacun de ses buts… Même en équipe d’Allemagne, ses coéquipiers jouaient le jeu et plongeaient à ses côtés ! A lire Jürgen Klinsmann, expert en vol plané


Bafetimbi GOMIS imite la panthère

Vous avez peut-être déjà vu cette image : Bafétimbi Gomis, à genoux au sol, imitant la panthère après avoir marqué. Mais savez-vous pourquoi l’international français fait cela ?

Spectacle des buts

C’est un hommage au Brésilien Alex, attaquant emblématique de l’AS Saint-Etienne (1999-2003) quand Gomis jouait encore dans les équipes de jeunes. Alex, à l’origine de cette imitation, est même surnommé “O atacante Pantaneiro”, un jeu de mots renvoyant à la panthère et au Pantanal, sa région natale au Brésil. Ce qui est souvent oublié, c’est qu’Alex rendait lui-même hommage à un autre joueur mythique de l’ASSE, Salif Keita (au club de 1967 à 1972). Surnommé “la panthère noire”, le Malien est à l’origine de l’emblème actuel du club stéphanois, la panthère.


Les joueurs de Manchester tirent au bazooka

Certains joueurs de Manchester United (Vidic, O’Shea et Ferdinand en tête) font parfois semblant de tirer au bazooka après avoir marqué un but. Qui visent-ils ? Les joueurs de Chelsea !

Spectacle des buts

Lors d’un stage réunissant les internationaux anglais, en 2006, Franck Lampard et Rio Ferdinand auraient convié Wayne Rooney et John Terry à une partie de PlayStation 2. Leur jeu vidéo préféré, “Socom 3 : US Navy Seals”, est un jeu de tactique militaire où les joueurs utilisent souvent un lance-roquettes. Les quatre compères ont préféré organiser les équipes en fonction de leur club. Or, c’est le duo Ferdinand-Rooney, de Manchester, qui a battu celui formé par Terry et Lampard. Depuis ce jour, les Reds se plaisent à rappeler cette défaite virtuelle à leurs adversaires de Chelse…